Vélos à Assistance Electrique (VAE), Achat groupé pour faire baisser la facture : contactez-nous

Mon vélo marche -presque- tout seul

Mon vélo marche -presque- tout seul

Nous ne réalisons plus cette activité. Charge à vous de vous renseigner sur les villes et/ou communauté d’agglo. accordant une subvention (jusqu’à 400€ à Paris, 500 € à Sèvres, etc) et/ou de négocier une ristourne avec votre vendeur de vélo préféré.

Logo-PTR94

 

 

 

On connait les nombreux avantages du Vélo à Assistance Electrique (VAE), a fortiori pour les dénivelés importants ou pour transporter des enfants ou les courses de la semaine. Ces vélos ont fait des progrès importants ces dernières années, notamment dans la légèreté de la batterie, et dans sa capacité (kilométrage : autonomie). On les recharge comme on recharge un téléphone portable, à ceci près que la quasi-totalité des VAE ont une batterie amovible.

Moustache_Lundi_26

Il est facile de remplacer une 2nde voiture (voire une voiture) par un vélo électrique, car faire 5000 km avec chaque année est à la portée de toute personne qui ne souffre pas d’un handicap :

  • finis les bouchons
  • finis les difficultés pour se garer en ville
  • fini le carburant qui grève le budget du ménage
  • fini la pollution rejetée par son véhicule : l’essayer c’est l’adopter, comme nous le font savoir les passants sur nos stands.

Le coût du « carburant » (l’électricité) est particulièrement dérisoire à vélo électrique : un VAE consomme en moyenne 100 fois moins d’énergie qu’une voiture et 15 fois moins qu’un scooter. Recharger sa batterie est de l’ordre de 0,06 € pour une distance parcourue de 40 km en moyenne. A comparer avec le coût d’un plein d’essence qui revient lui à 70 ou 80 euros !

Son coût d’acquisition n’est malheureusement pas aussi négligeable puisqu’un bon VAE coûte en général plus de 1500 euros (les « premiers prix » sont à éviter). Mais là encore, on peut se consoler en considérant que son  achat sera amorti après une vingtaine de pleins d’essence évités…

Vu le prix de cet objet en neuf  il est regrettable que seule la Mairie de Villecresnes, dans le Val-de-Marne, propose une subvention à l’achat d’un vélo électrique neuf. Notre association PTR  94 ne désespère cependant pas de généraliser cette initiative avec votre aide ! N’hésitez pas à solliciter votre maire (comme nous l’avions fait lors du questionnaire aux candidats) : Le VAE, c’est bon pour la santé, c’est bon pour l’économie, c’est bon pour les vitesses moyennes de tous et donc pour la sécurité, c’est bon pour votre mairie !

L’association Partage ta rue 94 souhaite, par ailleurs, regrouper les personnes intéressés, pour faire baisser le prix et obtenir une ristourne importante auprès du marchand de vélo.

Si ce projet vous intéresse, contactez nous par mail en laissant vos coordonnées, pour être tenu au courant

En savoir plus sur le VAE et la législation qui l’encadre.

Ne pas se faire voler ce précieux objet : rappel des bons conseils. On peu aussi souscrire une assurance, mais ça n’est pas obligatoire. Un très bon antivol (lien ci-dessus) suffit.

Une vitesse moyenne supérieure à 22 km/h en ville est fréquente en vélo électrique … avis aux amateurs (la vitesse moyenne d’une voiture dans Paris est de 16km/h).

Publicités
Cet article, publié dans Actualité, Conseils, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Vélos à Assistance Electrique (VAE), Achat groupé pour faire baisser la facture : contactez-nous

  1. François - St Maur dit :

    LE vélo, c’est bien et même très bien (nous sommes passés de 12.000 km annuels en auto à seulement 3.000). Le VAE ? pas mal mais il y a quelques imprécisions …
    * électrique dites-vous ? donc (en France) nucléaire. Certes, il « polluera » moins qu’une voiture électrique et nous laissera respirer mais si votre prise n’est pas reliée à une alimentation issue du solaire ou de l’hydro-électrique, modérez-en l’usage SVP !
    * le coût d’un trajet : « 0,06 € pour 40 km contre 70 à 80 € pour un plein d’essence » …
    Ce dernier durera env. 1.000 km soit 25 fois plus. Donc sur cette distance, le VAE coûtera 25 x 0.06 € = 1,5 € ; effectivement, on y gagne quand même beaucoup 🙂
    * 22 à l’heure de moyenne … si voie dégagée. En cas de bouchon, la moyenne baisse (je fais du 18 dans Paris). Mais on garde le plaisir de laisser derrière soi les 4-roues … ou de rattraper celles ayant foncé les minutes précédentes.
    Sans compter un petit bonjour en roulant et même plus à l’arrêt 😉

    Bonne route !

  2. tom dit :

    Bonjour,

    où en est votre projet d’achat de VAE groupé ?

  3. St-Maur for ever dit :

    ??
    Nous sommes en zone urbaine, faisons TOUT à pied (école, commerces, etc.) sauf lorsqu’il faut emmener les (3) enfants où la voiture est prise dans certains cas. Le vélo électrique n’a aucun intérêt. Pour les autres déplacements il y a les transports en communs.
    Bref, si on a pas « l’esprit » sauvons la planète et bougeons, ce n’est pas de parler du VAE qui va changer les mentalités. Aller à la gare autrement qu’en voiture ne viendra jamais à l’esprit de certains même si on leur parle de VAE tous les jours. Ils prétexteront que l’on a froid l’hiver, etc.

    • Bonjour. Nous avons des expériences différentes. Nous avons des pères et mères de famille qui font quasi tout à St-Maur en vélo électrique (6000 km / an), ils seraient ravis d’échanger avec vous. et ils respectent votre pratique à pieds.
      Exemple non loin d’une personne qui s’autorise des intrusions à St-Maur

      Leur principal argument pour le vélo électrique étant le côté pratique (rapide et ponctuel). Ensuite vient le coût modique. La planète n’entre pas en ligne de compte.

    • saint maur for rêveur dit :

      @ St-Maur for ever : si vous faisiez du vélo, vous sauriez que le problème n’est pas le froid, mais le vent de face (sauf en électrique), et le verglas.

      • St-Maur for ever dit :

        @smfr : c’est très péremptoir, (et malheureusement c’est l’attitude qui fait fuir l’adhésion à place au vélo) Ce n’est pas parceque nous faisons tout à pied que nous ne faisons pas non plus de vélo, mais pour des balades. Il est comparé dans l’article le vélo à la voiture, la notion de balade et de plaisir n’entre pas en ligne de compte, c’est pourquoi je ne l’ai pas mentionné. Si comme moi VOUS aviez essayé de convaincre des caisseux de passer au deux-roues, ils ne vous auraient pas parlé de verglas mais du froid, qu’il soit du à la bise de face ou à l’équipement nécessaire car pour l’effort du au vent ou au coté « on arrive au travail en sueur » la l’argument du vélo nucléaire entre en action.
        @PTR94, j’en connais, j’en connais même qui font 20 km par trajet (40 par jour donc), des qui ont un vélo cargo. J’aime le vélo, nous aimons le vélo. les écoles de saint maur n’ont pas assez et pour ainsi dire meme quasi aucun element pour attacher les vélos des enfants qui auraient l’idée saugraunue visiblement d’aller à l’école à vélo. Menez-vous ce combat ?
        Je réagissais par rapport aux arguments de l’article qui en résumé donne : laissez la voiture pour le VAE. sauf qu’à mon sens il faut prendre les coté négatifs du VAE et les « démonter » cela serait plus évangélisateur que de prendre les « lieux communs » que tous ceux qui hésitent ou y pensent connaissent. Les autres de toute façon ne laisseront pas leur diesel pour rien au monde…

  4. Bonjour St-Maur for ever. On pourrait vous répondre qu’il est très péremptoire de votre part d’écrire que les aménagements de sécurité que nous proposons sur une Départementale et une voie communale vont créer des collisions et que ça « crève les yeux » : argument d’autorité, mais bien peu fondé :
    https://partagetarue94.wordpress.com/2015/02/07/suite-aux-accidents-recents-nous-idees-font-leur-chemin-mediatiquement-avec-vous/comment-page-1/#comment-297

    Par ailleurs, chacun mène les combats qu’il veut, sans monopole, tenez-nous au courant du vôtre, précieux, pour les parkings vélo dans les écoles st-mauriennes, si vous le souhaitez. Nous pouvons relayer cette demande, si vous échanger.

    Enfin, vous mélangez 2 associations, la nôtre, et Place au vélo à St-Maur, qui trouvera peut-être + grâce à vos yeux :
    http://mdb94.org/spip.php?rubrique176

    Sur le fond, personne ne vous oblige à faire du vélo électrique -c’est une évidence qu’il est bon de rappeler quand on vous lit-, par contre nous constatons votre égoïsme à ne pas vouloir vous mettre à la place des personnes qui en font, et qui souhaitent sécurité et aménagements cyclables.

    A bientôt à vélo.

    • St-Maur for ever dit :

      @stfr émettait un préjugé sur mon « mode de vie » ce qui était péremptoire. Indiquer un jugement sur des idées n’est pas de la même nature. je n’invente pas des choses sur votre vie, j’essaye d’argumenter (mal) sur des idées. Je n’ai pas de combat pour les parkings vélo et je ne confonds pas les deux associations, je constate juste qu’elles semblent avoir les mêmes « œillères » (à ne pas accepter les critiques par exemple).
      Quand au VAE, il s’agit uniquement des arguments dont je parlais pas de la pratique ni même du principe du VAE. En me relisant effectivement le « vélo n’a aucun intérêt » peut être mal interprété…
      Il en a plein mais dans l’exemple que je donnais, vos arguments tombent hélas à plat alors qu’il y en avait d’autres qui pouvaient fonctionner et c’est la que c’est dommage.
      Quand à l’égoïsme c’est un comble, si on pense qu’il faut d’autres aménagements, alors comme pour tout système totalitarisme, on est égoïste. C’est soit on pense comme vous soit on est contre le vélo ! Qui des quais de la Varenne qui n’ont pas de piste cyclable ? De la fermeture des berges le dimanche après-midi ? Ce ne sont pas vos combats, vous n’avez pas d’avis ? Certes alors on ne peut pas discuter des vôtres car vous ne discutez pas des autres ?
      C’est quand même incroyable autant de lignes de commentaires (vous et moi) qui ne font pas avancer le schmilblick. Allez, je retourne éplucher le contrat Decaux pour voir comment on peut l’étendre aux communes qui touchent celles qui touchent Paris… 😉

      • Tout le monde à des œillères, même vous, ça s’appelle la subjectivité.
        Tout le monde a sa grille de lecture, et a du mal à éprouver de l’empathie (à se mettre à la place de l’autre), vous comme nous, c’est humain.

        Vous acceptez les critiques, vous ? Plus que nous ? C’est bon à savoir.
        Vous semblez savoir les arguments qui fonctionnent, et ceux qui ne fonctionnent pas, c’est intéressant.

        Pour votre histoire de contrat Decaux, vous pouvez creuser du côté d’Arcueil, qui n’est pas limitrophe de Paris, mais bénéficie du service que vous appelez de vos vœux.
        De rien 😉

        Et je ne suis pas sûr que ça ne fasse pas avancer le schmilblick, ça s’appelle échanger, on est pas obligé de tomber d’accord non plus, on peut déjà rapprocher les points de vue, et s’enrichir mutuellement, dans un esprit constructif, en argumentant, c’est déjà un bon début. En vrai ça serai mieux qu’en ligne, ça c’est sûr.

      • St-Maur for ever dit :

        Merci pour l’exemple d’Arcueil, je ne l’avais pas relevé dans la liste que j’avais (Arcueil, Aubervilliers, Bagnolet, Boulogne Billancourt, Charenton, Clichy, Fontenay-sous-Bois, Gentilly, Issy les Moulineaux, Ivry, Joinville, Le Kremlin Bicêtre, Le Pré St Gervais, Les Lilas, Levallois-Perret, Malakoff, Montreuil, Montrouge, Neuilly, Nogent, Pantin, Paris, Puteaux, Saint Cloud, Saint Denis, Saint Mandé, Saint Maurice, Saint Ouen, Suresnes, Vanves, Vincennes.)
        La différence entre le péquin que je suis et « vous » c’est que vous publiez des choses sur votre site et que d’autres médias relaient vos arguments. On pense alors naturellement que vous prêchez pour le bien de tous et êtes ouvert aux remarques pour « améliorer ». Le ton du commentaire est sans doute à la hauteur de la déception. Pour le schilblich, justement, beaucoup de lignes pour peu d’échange d’idée c’est ce que je déplorais. (d’ailleurs votre première réponse était bien, c’est « saint maur for rêveur  » qui est venu tout embrouiller car vous n’avez pas du voir que c’est à lui que je répondais)

  5. St-Maur for ever dit :

    Il y a tellement de « combats » à mener :

    Les accroche vélo qui abiment les peintures des cadres. Ou qui ne pas pas assez espacés pour permettre de mettre les vélos sur béquilles.

    Les lumières qui sont maintenant nucléaires alors qu’avant elles étaient musculaires 😉
    Il devait être interdit de commercialiser des vélos dans dynamo (ok avec de la boue ce n’est pas top) car on a remplacé quelque chose de naturel par l’achat obligatoire de piles (au mercure ?). Cela va à l’encontre de la pratique de la circulation douce, naturelle, écologique (désolé pour le gros mot)

    Je pourrais en citer plein, quid du problème du vol des batteries des VAE ? faut il emporter au boulot sa batterie ?
    etc. etc.

  6. St-Maur for ever dit :

    Au fait : à quand un comparatif des VAE ?
    Entre ceux qui permettent de recharger la batterie dans les descentes et les premiers prix que vous indiquer devoir éviter : comment choisis t’on ?
    merci

    • Bonjour, les comparatifs pullulent sur le web (sur les forums), on vous y laisse faire votre choix, car c’est subjectif : il dépend de votre budget, de votre usage, de ce que vous souhaitez transporter, etc.

      L’essai en magasin, et idéalement la location à la demi-journée sont prépondérantes pour le choix : dans un rayon de moins de 10 km autour de chez vous, vous avez la chance de pouvoir essayer pas mal de marques et de modèles, carte ici :
      http://www.mdb-idf.org/spip/spip.php?article3#carte

      L’expérience des vélos électriques (depuis une 10aine d’années pour certains d’entre nous, au quotidien) nous inciterait cependant à vous dire :
      – de privilégier un moteur dans le pédalier (et pas dans une roue donc), pour le confort (progressivité de l’assistance), pour les ascensions 1 peu raides, pour le poids réduit, le tout malgré un coût + élevé
      – de se doter d’une (ou de 2) batterie(s) à l’autonomie élevée
      – d’éviter les vélos qui se rechargent (très légèrement en fait) dans les descentes

      Le nucléaire est + efficace que les descentes -celles modestes du Vieux st-Maur par exemple) pour recharger une batterie de vélo. Le phases alternant très rapidement déchargement et rechargement est une technologie qui n’est pas encore au point, et qui occasionne + de déboires que de plaisirs. Peu de modèles la proposent d’ailleurs, et c’est heureux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s