Enquête publique Ligne 14 : dernier jour. N6 à Villeneuve St-Georges : derniers jours pour donner son avis

Logo-PTR94

1°) Ce 9 juillet : dernier jour pour donner son avis de cycliste quant au prolongement de la ligne 14 du métro -de Paris à Orly- Elle devrait être une réalité dès 2024, mais c’est le dernier jour pour demander que l’on oublie pas des parkings vélo, voire des Maisons du vélo : atelier, réparation, location, etc). Rappel des faits, et le site pour s’exprimer.

2°) Et dernière semaine pour rappeler son attachement à la création d’un aménagement cyclable sur la Nationale 6, à Villeneuve St-Georges, aux abords du pont, et de la Gare. Or cet aménagement n’est actuellement pas prévu (!). Tout comme demander un soin particulier pour les piétons et les fauteuils orulant, dont on ne peut pas dire que la zone soit agréable pour eux actuellement. Oui à un meilleur équilibre entre les moyens de déplacement au quotidien.

Exemple de contribution, très complète, d’un cycliste local. On peut s’en inspirer en la modifiant, pour l’ adresser avant le 17 juillet à l’adresse mail :

rn6-vsg-dirif@developpement-durable.gouv.fr 

D’après le document

vous prévoyez un aménagement de la RN6 à Villeneuve-St-Georges.
Je crois que l’aménagement d’un rond-point devant la gare de Villeneuve-St-Georges mettra un peu d’ordre dans la pagaille actuelle de la circulation, et que les passages piétons prévus donneront un peu de sécurité aux piétons, mais le projet me semble pêcher par plusieurs aspects.
– Vous estimez que l’aménagement va réduire la congestion. Or aucun n’aménagement n’est en mesure de réduire la congestion, car le temps d’attente observé dans le sens sud-nord en HPM (24 min) résulte de l’équilibre entre les services offerts par les différents modes, et en l’occurrence, conformément aux travaux de Mogridge, c’est le mode le plus capacitif, le train, qui fixe le temps d’attente des voitures, et Villeneuve-St-Georges, avec sa configuration en entonnoir, est une application parfaite de ces travaux. En effet, toute fluidification sera immédiatement compensée par un afflux de nouveaux automobilistes las de prendre le train; la seule méthode pour réduire la congestion consiste à améliorer la vitesse, la fiabilité et la fréquence des services de RER. Les aménagements ne sont susceptibles que de déplacer la congestion. Dans le cas avec tourne à gauche maintenue, il y aura un blocage au point le plus avancé où les usagers pourront s’engager sur la voie de tourne à gauche, bloquant la file de droite. Dans le cas sans tourne-à-gauche, le trafic sera retenu au feu précédant le pont, ou au feu suivant le rond-point; et même le trafic faisant demi-tour au rond-point induira une congestion supplémentaire dans le sens nord-sud.
– La congestion étant inévitable, il faut s’assurer qu’elle soit le moins gênante possible pour tous les autres usagers et riverains. Or, ce n’est pas en maximisant le nombre de files dans l’espoir d’écouler plus de trafic que l’on y parvient. Il faut au contraire maintenir des largeurs de trottoir suffisantes, des espaces d’attente suffisants et confortables pour les arrêts de bus, des espaces pour les cyclistes, les dépose-minute et les taxis.
– En ce qui concerne les arrêts de bus, la largeur du trottoir actuelle (moins d’un mètre) est tout à fait insuffisante pour servir à la fois à la circulation des piétons et à l’attente des bus. De plus il n’y a pas d’abri. Et pourquoi ne pas localiser les arrêts au plus près de la gare? De plus les bus venant du sud sont soumis à la congestion et fortement pénalisés. Il faudrait une voie réservée de l’entrée de Villeneuve à la gare. Dans l’autre sens venant du nord, la piste existante ne sert à rien, car s’arrête trop tôt. Il faudrait la prolonger jusqu’à la gare.
– En ce qui concerne les cyclistes, l’article L228-2 du code de l’environnement stipule:

« A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. »

Rien n’est prévu dans le projet. Pire: l’option sans tourne à gauche oblige aussi les cyclistes venant du sud voulant prendre le pont à faire un détour, avec descente puis remontée forcément lente. Il est indispensable de prévoir un itinéraire cyclable entre au nord la fin de la piste existante au débouché du RD38 et au sud la fin de la piste existante au premier feu, avec aménagement en conséquence du carrefour du pont. il serait bien de prévoir aussi des stationnements sécurisés (type Veligo) pour faciliter l’intermodalité avec le train (plutôt côté Seine).
-Il ne paraît pas inconcevable de réduire la circulation de transit à deux fois une voie en section courante (hors approches de carrefours), le débit actuel très pertubé par les ralentissements devant la gare pourrait s’y écouler, et cela dégagerait de l’espace pour les bus, les cyclistes et les piétons. Et il est préférable que la congestion soit reportée en amont du Réveil-Matin sur la partie à deux-fois deux voies de la RN6, plutôt que de dégrader les conditions de vie dans Villeneuve-St-Georges.
Publicités
Cet article a été publié dans Actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s