Géovélo, calculateur d’itinéraire vélo : qu’en pensez-vous ?

Logo-PTR94

Dans le contexte de discontinuité cyclable propre à l’Ile de France (une piste cyclable, puis une 2×2 voies sans rien, ou le charmant Carrefour Pompadour) : Savoir par où l’on passe est primordial à vélo. C’est actuellement un des freins réels à une pratique plus répandue dans la population (avec le vol).

On parle du calculateur d’itinéraires Géovélo ces jours-ci dans la presse et les blogs locaux d’information.

Nous pensons que l’idée est bonne, mais que les collectivités, des communes à l’Etat en passant par l’ONF (Forets) et les VNF (fleuves) , ne pourront s’exonérer d’une action ambitieuse en terme de signalétique, le fameux jalonnement cyclable : où sont les panneaux dédiés aux vélos, fléchant les itinéraires les moins motorisés possibles ? Itinéraires les + continus possibles, avec un maillage dense qui fait tant défaut actuellement (aussi bien les itinéraires, que leur balisage).

En savoir + sur ce système si lacunaire en Ile de France. Les villes et l’Etat ont notamment 1 train de retard.

Bref, créez un point de départ, un point d’arrivée, testez un parcours sur Géovélo et dites nous ci-dessous ce que vous en pensez. Vous pouvez aussi envoyez directement vos remarques : encouragements ou demande d’amélioration, à Géovélo, qui promet essayer de tenir compte de vos remarques d’usager cycliste…

Exemples de jalonnements cyclables trop rares en Val de marne (et absents à certains points cruciaux tels la Passerelle industrielle ‘aux câbles » d’Ivry-Charenton, la Passerelle du Halage côté Saint-Maur, à la Passerelle de la Basse Quinte (Carrefour Pompadour), au franchissement le long du Réveillon sous la N19 et le TGV entre Marolles et Villecresnes, Passerelle de la Pie entre St-Maur et Créteil, etc, faute de volonté politique:

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Géovélo, calculateur d’itinéraire vélo : qu’en pensez-vous ?

  1. Marzenna dit :

    J’utilise géovélo depuis plus de deux ans, essentiellement pour mes trajets parisiens et je compare avec ce que propose Gmaps. Le calculateur a pas mal évolué depuis, s’est enrichi, permet d’envisager le vélib ou son propre vélo, indique l’état des stations vélib, c’est pratique. J’en pense beaucoup de bien depuis sa « modernisation ». Le seul avantage de Gmaps c’est la possibilité de voir sur street view à quoi ressemblent les endroits cruciaux pour ne pas se tromper quand on n’utilise pas de GPS.

  2. Nicolas Mesnage dit :

    Je viens de faire un test sur mon itinéraire vélotaf Joinville-le-Pont – Villaroche… Le système me propose effectivement 2 itinéraires mieux protégés de la circulation automobile. Mais au prix d’un gymkhana nécessitant un VTT pour l’un, annoncé à 36,85 km et 3h07 (!!) alors que l’autre itinéraire fait 42,64 km pour 3h35 (VTC obligatoire). Aujourd’hui je fais 36,5 km par les départementales (non proposées par géovélo) en 1h35 en vélo de course (normal, pas le vélomobile).
    Un week-end de balade, je m’amuserai à essayer les itinéraires proposés, mais vu les passages scabreux, je crains que les estimations de temps de parcours ne sont pas très pessimistes ! Dans ces conditions, cela semble bien pour du vélo-loisir, mais ce n’est pas un outil qui va encourager le vélo comme moyen de déplacement quotidien efficace en banllieue… snif !

    • A leur décharge ça manque d’aménagements cyclables, de continuité (et de jalonnement) en Ile de France. C’est ce qui nous sépare de certains coins d’Europe du Nord, notamment.

      Dans ces conditions, nous sommes souvent confrontés à 1 dilemme pour ces trajets utilitaires à vélo : rapidité (=voies parfois très motorisées), OU le côté champêtre / bucolique (là c’est la vitesse moyenne ou le confort qui en prend un coup).

      Aux Payx-Bas ils ont les 2 : ceinture et bretelles, y compris hors agglo, entre des villages.

      Ce choix cornélien revient souvent, et est particulièrement prégnant avec enfants : dans ce dernier cas en fait on n’a pas le choix, l’alternative n’existe pas.

      Ici bas, la cause est toujours la même : 1 maillage cyclable trop peu dense (sans même parler de la qualité des aménagement, ou du respect du stationnement).

  3. LEJAY dit :

    j’ai testé Geovélo entre chez moi à Brunoy et la Biocoop de Montgeron (les 2 en Essonne), c’est assez fiable et les propositions sont variées, ce qui permet de tester des alternatives et se faire sa propre route.
    Pourtant le site aurait l’air de ne couvrir que Paris et le Val de Marne ?
    J’ai découvert grâce à ce site que la plus proche station VELIB de chez moi, est à 14.2 km !!
    rigolo !!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s