Lettre ouverte dans le cadre de la subvention 2016 du Ministère de l’Écologie aux associations de promotion du vélo

logo-ptr94 En plein pic de pollution, quid du soutien de l’Etat à 5 grandes associations ou fédérations vélo nationales ? Veut on vraiment contribuer à faire émerger en France le vélo comme il l’est à Strasbourg, au Danemark ou aux Pays-Bas notamment : un des principaux moyens de transport quotidiens, grâce à des aménagements cyclables, un encadrement de l’usage de la voiture dont sa vitesse et son stationnement, et des services adaptés aux cyclistes actuels et futurs ? Quid des suites de la COP21 ? Que veut la puissance publique ? Que peut-elle ?

1-sur-32-sur-3

3-sur-3

Le courrier en pdf : courrier-inter-associations-subvention-meem

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité, Evènements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Lettre ouverte dans le cadre de la subvention 2016 du Ministère de l’Écologie aux associations de promotion du vélo

  1. Tiptopdu dit :

    C’est une démarche qui me semble maladroite et négative en termes d’image.

    En procédant ainsi, les associations signataires se mettent dans la posture – certes caricaturale – de l’asso parasite qui ne sait pas vivre sans fonds publics… C’est en tout cas comme ça que de nombreuses personnes vont le percevoir.

    Idem, sur le fait d’avouer que l’on se lance dans des actions sans avoir le budget nécessaire… Je sais bien qu’une action doit se mener sur plusieurs années et que les lourdeurs administratives liées aux demandes de subventions font que l’on ne peut pas toujours attendre… Mais tout le monde ne le sait pas.

    Last but not least, autre maladresse : rédiger une lettre aussi touffue et dense : ça ne donne pas vraiment envie de la lire (du coup, on manque l’explication de la démarche et on en revient à ce que je disais précédemment : incompréhension, mauvaise image des demanderesses).

    Pour toutes ces raisons, ils me semble que la technique des lettres ouvertes devrait être réservée aux protestations contre les projets de loi mal ficelés ou non votés, contre le laisser-faire des pouvoirs publics sur les stationnements sur pistes et bande cyclables ou contre le non-entretien des équipements vélo, etc…, etc… : bref, aux actions « directement » en faveur du vélo.

  2. Tiptopdu dit :

    Bonjour,

    « Au niveau français, le report modal d’une voiture particulière vers le vélo ou le VAE fait économiser 5 000€/an aux ménages. » Entre l’achat, l’entretien, l’assurance, les équipements et le carburant, je suis étonné que ce ne soit pas plus…

    Ceci étant, quel dommage! Le bon article rédigé par un bon journaliste – celui de France Inter qui n’omet pas de souligner que les assos ont avant tout pour but de défendre le vélo et que les enjeux ne sont pas seulement la promenade du dimanche quand il fait beau – n’est pas ouvert aux commentaires.

    L’autre – celui du Monde qui s’attarde longuement sur la demande de subvention, comme je le craignais – si.

    Et à lire les commentaires fustigeant les méchants bobos (celui qui a inventé ce raccourci aurait dû le faire breveter tant il est facile d’accès pour les bas-du-front!) dévoreurs de subventions-que-c’est-avec-nos-impôt-qu’on-les-paye-ma-pauv’dame!, je ne me suis malheureusement pas trompé…

    Force et courage!

  3. Alerte, piratage de bobos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s