Campagne Parlons vélo : une mobilisation prometteuse

Retour sur la campagne menée à l’initiative de notre fédération, la FUB : Fédération des Usagers de la Bicyclette, et de ses 261 associations adhérentes en France.

7vgq5anayze

campagne parlons vélo« La campagne Parlons vélo a permis de recueillir les réponses de plus de 500 candidats aux élections législatives (et d’en sensibiliser bien davantage), de diffuser largement les 10 propositions en faveur du vélo ainsi que de faire connaître le réseau FUB. Vous trouverez ci-dessous une synthèse des réponses des 67 répondants qui ont été élus.

D’abord il y a les motifs de satisfaction, avec des questions qui recueillent des scores proches de l’unanimité, à commencer par la nécessité de lancer un véritable plan national d’envergure, financé et concret.

> Lancer un véritable plan vélo national = 100 %

> Créer un fonds national en faveur du vélo = 91%

> Rendre systématique l’apprentissage de la mobilité à vélo à l’école primaire, avec une initiation à la mécanique vélo = 83%

> Finaliser les itinéraires EuroVelo français (horizon 2020) et mettre en oeuvre le schéma national des véloroutes et voies vertes (horizon 2030) = 83%

> Lancer un appel à projet « Territoire Cyclable » pour financer des territoires-pilotes, résorber les coupures cyclables (pont, tunnel…) et développer l’expertise française en matière d’aménagements cyclables = 82%

> Créer des bourses et un concours dédiés pour encourager les innovateurs du vélo en France, de l’artisan à la start-up = 76%

> Augmenter le plafond d’exonération de l’Indémnité Kilométrique Vélo jusqu’à 385 euros par an = 74%

>Pérenniser le dispositif national d’aide à l’achat d’un Vélo à Assistance Electrique (VAE) = 73%

Ensuite, il y a des mesures qui ont obtenu des scores significatifs, mais moindres, ce qui montrent qu’il reste des efforts de pédagogie à effectuer. En effet, les « non-votes » sont motivés principalement par une incompréhension de l’implémentation concrète des mesures.

> Faire de la présence de stationnement sécurisé un critère incontournable pour évaluer l’efficacité énergétique des bâtiments (poursuite notamment du projet Alvéole)= 61%

> Abaisser la vitesse maximale de référence à 30 km/h en ville (le maire pouvant par arrêté maintenir le 50 km/h sur les axes principaux) = 56%

> Créer un « chèque-réparation », qui permette notamment aux ménages modestes de faire entretenir ou réparer leur vélo par un professionnel qualifié = 41%

Merci à toutes et à tous pour votre soutien et votre mobilisation. Continuons de parler vélo pour obtenir des résultats probants ! »

Accéder à www.parlons-velo.fr

parlons-velo

 

Et consulter les 10 propositions « Imaginons une France cyclable ». De la même façon, chaque citoyen est appelé à relayer ses demandes cyclables à son député et à son maire, à faire remonter le quotidien de nombre d’entre nous.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité, Aménagements, Conseils, Evènements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s