Vélib : 10 ans déjà. Quid de la suite ?

logo-ptr94C’est le 15 juillet … 2007 que le système de Vélo en Libre Service (VLS) était mis en service à Paris. Certains ont là découvert les vertus du vélo utilitaire en milieu dense : rapide, fiable, bon pour la santé, agréable, pratique, qu’il soit seul ou couplé avec un transport en commun ou une voiture.

 

640px-Velib_2510

Source : wikipedia

Que nous réserve la suite, à la faveur du changement d’exploitant, en janvier 2018 ?

2017 : Decaux 2018 : Smoovengo
Nombre de stations Paris et banlieue 1200 1400 (objectif en 2020 : 1600)
Villes concernées en Ile de France 31 (Val de marne : 11) 51 (Val de marne : ?)
Part de vélos électriques 0% 30%
Établissements_publics_territoriaux_du_Grand_Paris.svg

Les 12 territoires et les 131 communes de la Métropole du Grand Paris (131 communes), éligibles au Vélib et à la subvention pour installer des stations.

Mise à jour : la carte, selon le Parisien, Vitry, Choisy et Cachan en nouveauté, donc :

demmrmjxsaaexq1

C’est ensuite en 2009 que Vélib se déploya dans certaines villes limitrophes de banlieue, rayon de 1.5 km seulement autour de Paris et du Bois de Vincennes donc, situé à Paris. Le succès en nombre de location / jour a été immédiat et fulgurant. Ce qui était facile à prévoir vu le succès du Velov lyonnais depuis 2005, et vu les difficultés pour circuler, stationner ou supporter certains transports en commun bondés dans Paris. Tout comme la réalité des actes de vandalisme et de vol qui touchent les vélos personnels, notamment ceux non pliant ou mal protégés des malfrats. Un dernier avantage de Vélib par rapport à un vélo personnel : compatible avec l’usage d’un train, ou pour un trajet aller uniquement, si retour en transport en commun ou voiture, pour différentes raisons.

Revers de la médaille, le système coûte cher pour la collectivité : 4000 € / an et par vélo  selon l’économiste auteur de cet excellent livre de poche sur l’histoire croisée du vélo et des autres moyen de transport en ville, en Europe, sur le temps long.

 

Donc, « A partir du 1er octobre [2017], JC Decaux commencera à démonter les stations actuelles. En parallèle, Smoovengo installera les siennes. Il faudra notamment raccorder les potelets d’attaches des vélos à électricité. Les nouveaux Vélib’ seront en effet connectés, et, pour 30% d’entre eux, à assistance électrique. » [Jusqu’à 50 km d’autonomie annoncée pour la batterie].  En savoir plus sur les subventions de la Métropole du Grand Paris (MGP), et la passation de pouvoir entre JC Decaux et Smoove : Voir l’article du Parisien.

Voir aussi le palmarès (subjectif) des 20 plus beaux vélos en libre-service de France, par le journaliste M.Razemon, et du même auteur quelques tuyaux quant au nouveau Vélib « Smoovengo » dès 2018, à 20 kg pièce (2 de moins que le lourd actuel 22kg sur la balance, et 3 vitesses seulement).

Des questions demeurent, en 2007 comme en 2017 :

  1. Les aménagements cyclables continus, larges, maillés, ont -ils été mis en oeuvre à Paris comme en Banlieue ?
  2. Le stationnement sur aménagement cyclable est-il suffisamment verbalisé pour devenir rarissime ?
  3. Les villes encouragent-elles les services complémentaires, dont la location de vélos en longue durée, et la location de vélo-cargo électrique ? Infographie de 6 services phares, par l’Ademe, 2016. Voir la synthèse, aussi.
  4. Les villes mettent-elles en place un système de jalonnement cyclable pertinent, et quant elles rénovent leur plan de circulation, dans quelle mesure font-elles sa place au vélo (double sens cyclable, fin des barrières et bordures, cédez le passage cycliste au feu, sas vélo, etc…)
  5. Quid de la possibilité de stationner sans se faire voler son vélo personnel ? Quid de la présence de points fixes : arceaux vélos devant les lieux publics, aux carrefours, et dans les immeubles (cf. Article 12 des PLU : Plan Local d’Urbanisme)
  6. La vôtre…
Publicités
Cet article a été publié dans Actualité, Aménagements, Conseils, Evènements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Vélib : 10 ans déjà. Quid de la suite ?

  1. Tiptopdu dit :

    Bonjour,

    Autre question : la SNCF et la RATP vont-elles enfin prendre les mesures nécessaires (wagons spécialement aménagés) pour que le vélo ne soit plus interdit dans le RER lors des horaires de trajets domicile-travail?

    Malheureusement, on peut en douter.

  2. Tiptopdu dit :

    Pas seulement à Berlin. C’est aussi une initiative de la Deutsche Bahn, donc valable dans la plupart des trains et dans tous le pays.

    En France, on préfère dire qu’accepter les cyclistes aux heures de pointe serait « ingérable » : « Si on avait des vélos à l’heure de pointe ce serait vite ingérable » cf. le blog du RER A (https://rera-leblog.fr/rer-a-bicyclette/)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s