Absence de continuité cyclable sur la N6 : courrier

Une adhérente cycliste a envoyé un courrier aux décideurs, concernant l’absence de piste cyclable sur la Nationale 6 (carte), au nord du Carrefour Pompadour : chaînon manquant sur cet axe stratégique, et à proximité de liaisons cyclables pourtant au cœur du Val de Marne : la Seine, les pistes cyclables bordant les bus TVM ou 393, etc.

Merci à elle pour sa démarche ! Nous savons qu’il est précieux de faire remonter la demande sociale, d’autant que le vélo utilitaire est rarement dans l’ADN de nos aménageurs et concepteurs de voies, malgré les objectifs chiffrés annoncés par le PDUIF (Région), le PDVM (Département), et la proportion des déplacements à vélo annoncée de son côté par la ville de Paris dès 2020 (dans 3 ans) : 15% des déplacements à vélo (!)

Capture N6 D6

Son Courrier à télécharger ici. Aperçu :

Capture.JPG

Les destinataires :

1 – Monsieur le Président du Conseil départemental du Val-de-Marne
Hôtel du département
94054 Créteil cedex

 

En copie :

2 – Monsieur Laurent PREVOST
Préfet
Préfecture du Val de Marne
21-29 Avenue du Général de Gaulle
94000 CRÉTEIL

3 – Madame la Présidente
du Conseil régional d’Ile de France.
35, boulevard des Invalides
75007 PARIS

4 – Monsieur le Directeur
Direction régionale et interdépartementale
de l’équipement et de l’aménagement d’Île-de-France (DRIEA)
12-14 rue des Archives
94011 CRÉTEIL Cedex

5 – Monsieur le Directeur
Direction des routes d’Île-de-France (DRIEA – DiRIF)
15/17, Rue Olof Palme
94046 Créteil Cedex

6 – Monsieur le Maire de Créteil
Hôtel de Ville
Place Salvador Allende 94000 CRÉTEIL

7 – Association Partage Ta Rue 94
Chez M.Duprez
14 rue Latérale 94000 Créteil

 

 

 

 

 

Cet article a été publié dans Aménagements, Conseils. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Absence de continuité cyclable sur la N6 : courrier

  1. Ratter dit :

    Au sud du Carrefour Pompadour, Créteil, puis Valenton, puis Villeneuve, et toujours en latéral de la RN6 il existe bien une ancienne piste dégradée. Continuités et réfections sont indispensables.
    Il existe aussi un projet de passerelle dans les cartons depuis l’ouverture de la gare RER de Pompadour, pour échapper à la traversée kamikaze. Je ne connais pas la date à laquelle ce projet a été repoussé. Mais j’intègre la remarque du nord du carrefour. Merci.

    • Bonjour et merci.
      Au sud ça existe en effet, nous recommandons par ailleurs la traversée. Nous recommandions d’ailleurs la traversée Est- Ouest de la N6 ici, passage piéton et feux :
      https://goo.gl/maps/7meTVKoV2152
      et non au niveau Carrefour Pompadour.
      Nous aviosn d’ialleurs demandé que cetet continuité soit fléchée pour les vélos, dans le prolongement de la rue Ferme de de la Tour et de sa piste cyclable 🙂

      https://goo.gl/maps/3UFGLHLTJFM2
      Nous formulions ceci précédemment là :
      https://wp.me/p4cozs-3uB
      Pour nous avantage net du RER D Pompadour sur la ligne 8 Pointe du Lac : seul le RER acceptant les vélos à bord… Chose pas encore comprise chez nos amis de l’AEV.

      Le courrier de décembre 2017 concerne en effet le Nord du Carrefour, côté Créteil, Décathlon etc.
      Merci pour votre soutien.

  2. Ungerer Philippe dit :

    Utilisant souvent le vélo pour me rendre au magasin Décathlon du carrefour Pompadour ou au magasin Castorama proche, je confirme que les pistes cyclables et les trottoirs piétons entre le carrefour Pompadour et Maisons Alfort le long du RD6 sont en très mauvais état , systématiquement encombrées de détritus, et dangereuses pour les cyclistes. Il serait bon de faire quelque chose.
    Philippe Ungerer , 94000 Créteil

    • Bonjour Philippe.
      Nous ne pouvons que vous proposer de vous fendre également de votre petit courrier, associé à des appels à la mairie, demander à parler au « cabinet» du maire.
      Merci encore, et tenez nous au courant.

  3. Julia dit :

    Alors une réponse et une action du département ? Il y a un an, ils ont refait la chaussée du carrefour. Mais juste la chaussée du carrefour. Les routes qui y mènent et qui sont encore plus défoncées, la DDE n’y a pas touché. Alors les pistes cyclables, je pense que ça doit être le cadet de leurs soucis.

  4. Philippe Ungerer, PTR94 dit :

    Notre association déjà adressé un courrier à la préfecture (avec copie au Maire de Créteil et au Conseil Départemental du 94 ) dont voici l’essentiel :
    « … , nous voudrions attirer votre attention sur les pistes cyclables sur trottoir le long de la RN6 à Créteil, entre le carrefour des Malfourches et le carrefour Pompadour.
    En effet ces deux pistes monodirectionnelles sont risquées pour les cyclistes à plusieurs égards :
    – elles sont partagées sur une bonne partie de leur longueur avec les piétons, qui n’ont pas de trottoir séparé à proximité du carrefour Pompadour,
    – leur largeur est par endroits très insuffisante (moins d’un mètre)
    – l’état de surface est très dégradé (creux et bosses, dénivellation dans le sens de circulation)
    – des flaques d’eau et de boue persistent après les épisodes pluvieux,
    – les rares marquages au sol sont usés et peu visibles,
    – de nombreux obstacles rétrécissent la piste (blocs de béton, déchets , végétation )
    Par ailleurs un chantier d’enfouissement de canalisations a débuté cet été à proximité du carrefour des Malfourches, côté Ouest, que vous avez autorisé par un arrêté préfectoral affiché en format réduit sur la palissade du chantier. Comme prévu dans votre arrêté, le chantier empiète à la fois sur la chaussée de la RN6 et sur le trottoir. La piste cyclable est ainsi interrompue de fait. Pour passer, les cyclistes et les piétons doivent se partager un étroit corridor de moins d’un mètre de large au travers duquel se dressent des lampadaires. Sauf erreur, votre arrêté ne réglemente que la circulation des piétons et ne prévoit pas de solution temporaire pour les cyclistes.
    Il nous semble essentiel que des mesures soient prises pour améliorer la situation à court terme pour l’aménagement de ce chantier, mais aussi à plus long terme. … »

    Ce courrier envoyé le 5 septembre est resté sans réponse.

    Voilà comment les élus et l’administration s’occupent souvent des cyclistes : pure indifférence. Pour changer la situation, l’action des cyclistes est essentielle : participation à l’enquête « parlons Vélo  » de la FUB (baromètre 2019 des villes cyclables ) ; adhésion aux associations, écrire à titre personnel aux élus, participer aux enquêtes d’utilité publique, prendre la parole en tant que cycliste dans les réunions de quartier, etc, etc.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s