Contribution publique prolongement N406 Port de Bonneuil : et la vôtre ?

Capture.JPG

Chacun est invité à donner son avis en ligne ou sur place, pour ce projet routier (parce que juste à côté « y’a pas d’argent pour les vélos, y’a pas de place pour les cyclistes » comme d’habitude. I did it my way.

Nous avons contribué en ligne, ainsi qu’un de nos lecteurs, respectivement , souhaitez-vous contribuer aussi ?

C’est là :

https://www.ville-bonneuil.fr/413/rn-406-une-derniere-enquete-publique-avant-le-premier-coup-de-pioche.htm

« Je connais bien la zone du port de Bonneuil que je traverse souvent à vélo pour rejoindre Sucy et le Bois Notre Dame depuis Créteil.

En rendant la voiture individuelle et le transport routier plus attractifs localement, le projet ne peut qu’augmenter les nuisances sonores et la pollution de l’air.

La voie rapide ainsi créée (ou rallongée) va s’ajouter à la liste déjà très longue des coupures urbaines du Val de Marne. Rien n’est prévu pour faciliter la traversée à pied ou à vélo de la voie rapide envisagée, alors que la rive gauche de la Marne manque d’une piste piétons-vélos le long de la Marne qui assurerait la continuité entre Bonneuil-Sucy  et Chennevières .

Rien n’est prévu pour limiter les nuisances sonores (le projet les qualifie à tort d »enjeu non discriminant »).
Le projet ne peut qu’augmenter les émissions de CO2. Il est en totale contradiction avec le plan Climat-Environnement du territoire GPSEA.  Je trouve scandaleux que de telles voies rapides urbaines continuent à voir le jour en captant des sommes énormes.  Le projet proposé envisage de dépenser plus de 80 millions d’euros. Par comparaison il manque 1 million d’euros au CD94 pour boucler le financement la passerelle piétons-vélos du pont de Nogent, qui est donc reportée sine die.

A titre personnel ainsi que comme responsable associatif (Partage ta rue 94) je suis donc 100% contre ce projet qui n’aboutira qu’à augmenter le trafic autour du port de Bonneuil sans résorber les encombrements associés au trafic actuel. Économisons cette énorme dépense et les nuisances associées, tout simplement ! « 




« Je souhaite rappeler à quel point cet aménagement est coûteux, vise à aspirer un trafic motorisé toujours croissant (sans arriver à résorber les bouchons : paradoxe de Braess), et n’améliore pas la situation des cyclistes, dont le franchissement du Pont de Bonneuil : coupure identifiée au PDUIF, et la circulation dans Sucy localement. Tous ces millions d’€ engloutis dans des voies autoroutières, et si peu pour les piétons et les vélos, dans quel monde vit-on ? Quand on voit le retard accumulé en aménagements cyclables en Ile de France depuis 60 ans : qu’à fait l’État, et que fait-il désormais dans ce coin ? Quelle est la volonté politique ?

Le respect des deniers des utilisateurs des moyens de transports, quel qu’il soit, devrait être le leitmotiv. Quelle naïveté de croire que cet aménagement va soulager les Départementales de la ville de Bonneuil.
Dans ce coin déjà très pourvu en voies rapides et 2×1 voies, c’est bien de *continuité cyclable* et de stationnement vélo : points fixes devant tous lieux accueillant du public quel que soit l’âge du public, dont nous avons besoin, pas d’une nouvelle voie rapide, excluant les vélos, véritable moyen de locomotion du quotidien et du local, pour un développement réellement durable et soutenable.
Coûteux, inefficace voire contre-productif, et au détriment d’autres moyens de transports dont le fluvial pour ce Port : j’émets un avis défavorable »
Cet article a été publié dans Actualité, Aménagements, Conseils, Evènements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Contribution publique prolongement N406 Port de Bonneuil : et la vôtre ?

  1. Sylvain dit :

    Je cite le dossier :

    « Le projet de prolongement de la RN 406, est compatible avec les objectifs du PDUIF énoncés dans les documents réglementaires du diagnostic. Il n’est pas nécessaire de programmer des voies adaptées aux modes de déplacement doux (voies cyclables, passages piétons protégés) car les obligations en ce sens comprises dans le PDUIF ne concernent pas le réseau à caractère magistral qui comprend les routes nationales. »

    Pourtant ce n’est ni une autoroute, ni une voie rapide donc l’article L228-2 du code de l’environnement devrait s’appliquer non ? https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006074220&idArticle=LEGIARTI000006833430

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s