Une nouvelle loi sur l’identification des vélos pour prévenir les vols

Un arrêté du 28 décembre 2020 est paru qui indique les modalités d’identification des vélos pour permettre de retrouver son vélo en cas de vol https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042760977 Cette loi a pour but de rendre la revente de vélos plus difficile et donc de lutter contre les vols qui découragent beaucoup de cyclistes. Plus précisément elle instaure le marquage des vélos neufs commercialisés à partir du 1er janvier 2021 et des vélos d’occasion vendus en magasins à partir du 1er juillet 2021.

L’Association de Promotion et d’Identification des Cycles et de la mobilité active (APIC) est désignée comme gestionnaire du fichier national unique des cycles identifiés, pour une durée de six ans. Les destinataires de ce fichier seront la police, la gendarmerie, les services de objets trouvés, entre autres. C’est un organisme créé par les professionnels du cycle, mais les données collectées sur les cycles et leurs propriétaires ne pourront pas être utilisées à de fins de prospection commerciale.

Il faut espérer que l’APIC parviendra à rendre efficace la diffusion du fichier et qu’il sera effectivement utilisé par la police en cas de vol, car jusqu’à présent le fichier issu des marquages comme le bicycode http://www.bicycode.eu/ (recommandé par la FUB) ne semblait pas assez diffusé pour aider à retrouver son vélo.

Cet article a été publié dans Actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une nouvelle loi sur l’identification des vélos pour prévenir les vols

  1. Trouduc dit :

    Enfin, un seul code, une seule identité pour les vélos neufs qui seront nationalement mieux suivis par monts et par vaux

  2. Alexandre H. dit :

    Bonjour,

    *****

    si j’ai bien compris, par rapport aux statistiques que j’ai pu lire ailleurs, il y a deux points :
    1) si le vélo est volé, alors « il y a tout peu plus de chances de le retrouver s’il est marqué » (genre 4% de chances)
    2) si le voleur suffisamment « pro » pour repérer le marquage, alors il y a de fortes chances qu’il aille voler un autre vélo non marqué (genre celui juste à côté).

    L’intérêt majeur ici c’est donc de dissuader le voleur « pro », et non pas de retrouver le vélo en cas de vol.

    *****

    J’ai vu qu’il y a quatre systèmes de marquage concurrents disponible en France :
    – Bicycode (à ma connaissance, actuellement c’est le seul indiqué explicitement par le Ministère de l’Intérieur : https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-communiques-de-presse/2016-Communiques/Davantage-de-velos-marques-pour-eviter-les-vols-et-les-trafics )
    – Paravol
    – Recobike
    – Auvray Security (ce dernier c’est un abonnement de 50€/an tout de même).

    Est-ce que le bon réflexe c’est de mettre tous les marquages sur son vélo ? à l’endroit le plus visible pour que le voleur « pro » potentiel le voie bien ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s