Mai à vélo – Balade des passerelles – on l’a faite !

On a mis le temps pour la concocter mais ça y est, on l’a faite : la balade des passerelles entre Marne et Seine a eu lieu le 23 mai 2021 avec 25 participant.e.s. Ils ne savent pas qu’ils.elles ont réchappé à un itinéraire de 50 km qui était un peu ambitieux. Mais tout de même, le parcours final faisait 27 km https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/itineraire-balades-creteil_515382 et passait par une petite vingtaine de franchissements divers : par exemple la Tégéval, le pont de Choisy, la passerelle industrielle Ivry-Charenton, la passerelle de Charentonneau.

Départ à l’Eglise de Créteil

Premier rendez-vous à 9h pour ceux et celles qui empruntent des vélos à la vélo-école, tout le monde est à l’heure, c’est top ! A 9h45 après attente des derniers retardataires on s’élance. Rien à dire , tout se passe bien … Franche rigolade quand on franchit les lacets de la rampe qui mène à la passerelle en béton, en admirant les tags au passage.

Passerelle industrielle Ivry-Charenton sur la Seine

Pause ravitaillement à Vitry sur les bords de Seine , et chacun sort sa spécialité : dattes, thé, chocolat, … On repart vaillamment sur l’EV3. Oui nous sommes sur l’Euro Vélo Route 3, qui va de Trondheim à St Jacques de Compostelle (ne le dites personne, on fait le reste du trajet lors de la prochaine balade)

Sur le quai bas Jules Guesde à Vitry (celui qui était inondé en janvier-février)

Un héron, pas farouche, nous encourage en regardant passer tout le groupe en vue du pont de Choisy et finit par s’envoler majestueusement.

Après avoir franchi la Seine au Pont de Choisy, cap sur Val Pompadour où les îlots sont trop petits pour contenir notre groupe pourtant bien discipliné et mené à la baguette ! Mais quelle idée les aménageurs de ce carrefour ont-ils eu de faire passer les piétons et vélos en deux temps et en les faisant attendre des plombes ? Un peu plus loin, le giratoire Pompadour se passe les doigts dans le nez… enfin, presque !

Les deux passerelles stars sont réservées pour la fin : Tégéval et Mataro. Les architectes s’en sont donné à coeur joie pour ces ouvrages destinés aux piétons, où les cyclistes sont tolérés s’ils sont habiles et prudents. Les rampes sont de plus en plus raides en queue de peloton mais à l’avant les moniteurs se font dépasser !!

Adaptation en temps réel compte tenu de la fatigue et de l’horaire : on laisse de côté les passerelles des iles de Créteil (Pie, Ste Catherine, Brise-Pain, etc. ). Et c’est presque dans les temps que nous bouclons nos 27 km en 3h30, une performance pour celles et ceux qui , il y a 6 mois, n’étaient jamais monté sur un vélo ! Bravo à toutes et à tous…. et rendez-vous à la prochaine de ces balades urbaines , qui aura lieu le dimanche 27 juin vers Paris Tour Eiffel (renseignements précis dans la rubrique Balades/stands).

Cet article a été publié dans Actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mai à vélo – Balade des passerelles – on l’a faite !

  1. correctifs : la passerelle Mataro n’est justement pas faite pour les vélos !!! il y a juste une rampe pour les PMR (obligatoire), bien trop brusque pour les vélos
    on attend un réaménagement
    et que dire de la passerelle sur la Marne à hauteur de l’écluse de Maisons-Alfort ? encore plus récente, elle n’a même pas de gouttière pour passer les vélos à la main, au lieu de les porter vu les petites marches…
    y a encore du boulot !!!

  2. bicyc94 dit :

    Bien d’accord, la passerelle Mataro à Créteil et la passerelle VNF du barrage de l’Ecluse de Maisons Alfort ont en commun de n’avoir été pensées que pour les piétons et pas pour les PMR ni pour les cyclistes; cela dit rien n’interdit de les utiliser quand même en poussant son vélo ou en s’exerçant à franchir les virages en épingle de la passerelle Mataro.
    Bien d’autres passerelles du 94 sont peu ou pas accessibles aux vélos et PMR : les passerelles sur l’A4 à St Maurice et à Champigny, la passerelle de la Pie sur la Marne entre St Maur et Créteil, les passerelles sur les voies ferrées à Ivry sur Seine et à Villeneuve-Triage, la passerelle sur la Seine à Ablon, la passerelle des eaux entre St Maur et Joinville , entre autres. Dans plusieurs de ces cas un réaménagement serait possible pour les rendre cyclables pour un coût très inférieur à celui d’une passerelle neuve.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s