La passerelle d’Alfortville fait grise mine, alerte aux élus


A l’occasion de tractages pour le baromètre des villes cyclables 2021, nos bénévoles ont échangé avec de nombreux usagers de la passerelle d’Alfortville, à pied, à vélo ou à trottinette.
Cette passerelle enjambe la Marne à la pointe nord d’Alfortville, près du complexe hôtelier « Chinagora » côté Alfortville, et du gymnase Tony Parker côté Charenton-le-Pont. Un ouvrage à vocation piétonne, ouvert à la circulation cycliste d’après sa signalisation. Pour son usage cycliste, elle connecte Alfortville à la voie cyclable située en long de la Marne, et de la Seine vers Paris à l’ouest. C’est un point de passage majeur en Val-de-Marne. Aux heures de « vélotaf » nos tracts sont vite partis !
Cette passerelle a été construite en 1889, initialement en acier et en bois. Par la suite (années 1970) elle a été refaite en béton armé et en acier.


Cet ouvrage fait aujourd’hui grise mine.
Le béton a vieilli, le tablier et les piles présentent des fissurations, la corrosion attaque en divers endroits. La solidité structurale de l’ouvrage est altérée et la crainte est celle d’une interdiction soudaine de l’accès à la passerelle, pour éviter tout risque d’accident. Le besoin d’entretien et de maintenance préventive est criant.

Rampe d’accès coté Alfortville : la rambarde est trouée par la corrosion
Pile du pont coté Alfortville : les armatures du béton armé ne sont plus protégées et sont soumises à la corrosion


Par ailleurs, les utilisateurs nous ont fait part d’autres problèmes, d’acuité croissante avec la fréquentation vélo :

  • côté Alfortville : son accès est malaisé et risqué du fait de la bordure du trottoir et de plots ;
  • côté Charenton : les virages prononcés et sans visibilité suscitent des risques de collisions des conflits d’usage entre les gens à pied et à vélo.
Chicane sans visibilité coté Charenton : élagage nécessaire !

Lors des discussions menées avec les collectivités territoriales dans le cadre de la définition du RER Vélo ligne E1 à l’initiative de la région Ile de France nous avons vu que les problèmes de la passerelle d’Alfortville sont bien identifiés mais il n’existe pas de volonté commune d’agir.

Ces constats et discussions nous ont amenés, avec l’association MDB (antenne de Maisons-Alfort-Alfortville), à alerter les élus et services concernés de part et d’autre, sur l’importance de cet ouvrage et les besoins autour. Vous trouverez ci-après nos courriers aux maires d’Alfortville et de Charenton-le-Pont, qui sont également élus des territoires ‘Grand Paris Sud Est Avenir’ et ‘Paris Est Marne et Bois’.

Si vous ne l’avez pas encore fait vous avez jusqu’au 30 novembre pour exprimer vos attentes comme cycliste au moyen du Baromètre des Villes cyclables http://www.baromètre.parlons-velo.fr.. Le Baromètre est déjà un succès localement ( 187 réponses pour Alfortville et 127 pour Charenton à ce jour). Plus nous serons nombreux à répondre pour ces villes, meilleures seront nos chances d’obtenir enfin l’entretien de cette passerelle.

Cet article a été publié dans Actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s