On a testé pour vous: le Zodiac-Vélo sur la Marne

Pendant les travaux de modernisation de la passerelle de la Pie, qui relie les villes de Saint-Maur (maître d’œuvre) et Créteil, un passeur de rive assure la traversée de la Marne du quai de la Pie côté Saint-Maur à l’île des Ravageurs côté Créteil.

Ces travaux permettront à partir de février/mars prochain l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite grâce à un ascenseur panoramique.

En attendant, un bateau pneumatique semi-rigide de type Zodiac permet avec succès aux piétons et même aux vélos de se rendre d’un bord à l’autre en quelques secondes.

Les horaires (tous les jours de 7h30 à 9h30, de 12h à 14h et de 17h à 19h) semblent calqués sur des horaires des trajets domicile-travail, avec une ouverture en conséquence de l’île des Ravageurs.  

Les pilotes sont aux petits soins pour les voyageurs de cette intermodalité originale : gilet de sauvetage obligatoire, aide pour embarquer ou débarquer, pour les piétons et surtout pour les vélos.

Il y a des habitués : les grands pour aller au bureau, les plus jeunes pour se rendre au collège ou au lycée. Tous les matins, le Zodiac embarque par exemple trois collégiens et leurs vélos, pour se rendre de l’île Sainte-Catherine à leur collège à Saint-Maur.

Le bateau est aussi emprunté le week-end, pour se promener d’une rive à l’autre sur les bords de Marne, très prisés des Cristoliens comme des Saints-Mauriens.

Et depuis le passage à l’heure d’hiver, l’arrivée ou le départ côté Créteil, par le parc des Ravageurs, a été éclairé : guirlande lumineuse sur le ponton et projecteurs temporaires sur le chemin du parc, dont les pilotes ont la clé pour qu’il puisse ouvrir au-delà des horaires habituels, jusqu’au départ du dernier bateau.

Bien que les usagers puissent se féliciter de la mise en place de ce service temporaire et efficace pour remplacer la passerelle de la Pie, il faut néanmoins noter quelques points faibles qui pourraient être facilement améliorés :

Tout d’abord, l’accès au ponton côté Saint-Maur se fait par un escalier très raide, difficilement accessible aux vélos ou poussettes, sans parler des personnes en fauteuil pour qui le Zodiac n’est de toute façon pas utilisable et qui devront attendre l’ouverture de la nouvelle passerelle et de son ascenseur.

Si les jeunes ont l’agilité nécessaire pour monter ou descendre cette volée de marches avec le vélo sur l’épaule, pour les autres il est nécessaire de se faire aider par une bonne âme de passage ou de traverser à deux pour pouvoir s’aider mutuellement à porter les vélos.

Une gouttière résoudrait le problème, au moins pour les vélos à défaut des poussettes.

Côté horaires, si elles peuvent être partiellement satisfaisantes en semaine pour faire traverser les travailleurs, et encore faut-il qu’ils ne soient pas en horaires décalés, elles sont clairement inadaptées pour les retraités et pour les promeneurs en particulier le week-end : très peu de personnes traversent à 7h30 un dimanche matin, alors qu’en journée de nombreux promeneurs sont contraints de faire le tour par le pont de Créteil peu propice à la promenade et dangereux en vélo.

Et pour le moment la navette-Zodiac est prévue jusqu’à fin novembre. Espérons qu’elle sera reconduite jusqu’à la fin des travaux.

Enfin dernier passage délicat : la piste cyclable côté Saint-Maur est occupée par le chantier de la passerelle. Les piétons sont invités à emprunter le trottoir d’en face, mais les vélos n’ont le choix qu’entre le trottoir (conflit possible avec les piétons) ou la route en sens inverse de la circulation sans place pour se croiser avec les voitures.

En conclusion

Merci à la mairie de Saint-Maur pour la mise en place de ce sympathique passeur de rives, mais il reste un peu de travail pour mieux intégrer le vélo dans les aménagements temporaires en cas de travaux.

Et pour ce qui est des aménagements définitifs, quid d’un accès de type rampe le long du futur escalier de la passerelle, pour les vélos et tous les PMR en cas de panne de l’ascenseur ?

La nécessité qui a conduit la ville de Saint-Maur à prévoir ce type de passeur de circonstance montre bien la nécessité plus générale de prendre partout en considération le franchissement des coupures urbaines, durables ou temporaires, pour les usagers vulnérables. Cette nécessité, nous aimerions l’applaudir également dans des quartiers moins favorisés comme dans la rue Gustave Eiffel de Créteil où les travaux de la future ligne de métro battent leur plein depuis plusieurs années sans que les usagers vulnérables n’aient été vraiment pris en considération, comme l’a mis en avant notre association à de nombreuses reprises dans ses articles.

Travaux de la passerelle : site de la mairie de Saint-Maur

Travaux de la passerelle : site de la mairie de Créteil

Publicité
Cet article a été publié dans Actualité, Aménagements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s