240 façons de gêner les piétons en 2 heures à Créteil

Le stationnement gênant sur les trottoirs, zones 20 et pistes cyclables est largement répandu. Il fait partie des comportements qui banalisent les risques que les motorisés font encourir aux usagers vulnérables. Or les piétons et cyclistes représentent une grande part des victimes d’accident sur les routes du Val de Marne (43% sur la période 2013-2021, bien plus que la moyenne nationale) et ce sont généralement les véhicules motorisés qui en sont responsables. On s’attendrait donc à ce que les autorités montrent une certaine sévérité vis-à-vis du stationnement gênant, mais elles semblent faire preuve d’une tolérance excessive.

Serions nous trop critiques ? Pour éclairer le sujet, nous avons parcouru les rues de Créteil pendant un peu plus de 2 heures lors d’un après-midi du mois de mars, en prenant des photos de véhicules stationnant sur les trottoirs ou pistes cyclables le long d’un parcours d’une vingtaine de kilomètres. Les 85 photos prises entre 16h et 18h15 ont permis de dénombrer 240 exemples de stationnement gênant :

  • 65 voitures stationnant les 4 roues sur le trottoir
  • 98 voitures stationnant avec 2 roues sur le trottoir.
  • 35 voitures stationnant dans une zone 20 en-dehors des emplacements autorisés, ou sur un passage piéton
  • 29 motos stationnant sur trottoir ou en zone 20 hors emplacements autorisés
  • 13 véhicules motorisés stationnant sur piste cyclable

Le stationnement « 4 roues sur le trottoir » ou « au ras des façades » se rencontre dans beaucoup de rues de quartiers résidentiels : rue Monfray, rue Gustave Eiffel, rue Chéret, Avenue Jean-Baptiste Champeval, rue Victor Schoelcher… Dans certaines voies (rue de Mayenne, rue A. Thomereau, rue de Bonne) de longues sections de trottoirs sont obstruées de façon systématique.

Les zones 20 sont parfois envahies par des stationnements de moyenne ou longue durée (rue Charles Beuvin par exemple) . Dans la zone 20 du centre ancien, on assiste à une succession de stationnements de courte durée en-dehors des emplacements autorisés (rue du Général Leclerc, rue P.F. Avet, rue d’Estienne d’Orves). Lors du reportage, un automobiliste a même reproché au photographe de l’empêcher par sa présence de stationner ainsi!

Les scooters et motos se garent fréquemment sur les trottoirs ou les zones 20. On les trouve aussi souvent cadenassés aux potelets de stationnement vélo ou à des grilles de tous types.

Enfin, les stationnements sur piste cyclable sont assez peu nombreux (13 en 2 heures) mais rapportés à la longueur de piste cyclable parcourue, sont bien gênants pour les cyclistes. Ils présentent localement un caractère systématique (par exemple rue Gustave Eiffel).

Dans plusieurs cas le stationnement sur trottoir endommage des plates-bandes ou des zones végétalisées du domaine public (avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, rue Monfray, avenue de la République). Dans quelques cas les véhicules stationnés bloquent des sorties de secours ou des accès pompiers (avenue de la France Libre, Avenue du Général Billotte).

Quelques remarques ….

  • Beaucoup d’automobilistes cherchent à se garer le plus près possible des façades, quitte à mettre 4 roues sur le trottoir. Cette pratique est dangereuse pour les piétons qui sont obligés de marcher sur la chaussée.
  • Dans de très nombreux cas le stationnement gênant laisse moins de 80 cm pour passer ce qui bloque les personnes à mobilité réduite (PMR). Cela restreint fortement leur liberté de circuler (essayez de descendre de trottoir avec un fauteuil roulant !!).
  • Bien des stationnements gênants ont été observés à proximité de parkings publics (parking Brie-Joly, parking de l’hopital H. Mondor) qui n’étaient pas saturés lors de notre reportage. En utilisant ces parkings les automobilistes et motards auraient pu éviter de gêner piétons, PMR et cyclistes.
  • le stationnement des voitures sur les trottoirs gêne la visibilité des piétons, notamment quand ils souhaitent traverser les rues, les mettant ainsi en danger.
  • Le stationnement de motos et scooters sur les trottoirs restreint le passage, banalise la circulation d’engins fortement motorisés et bruyants au milieu des piétons et crée un risque de chute sur les piétons en cas d’incident ( jeux, maladresse, bousculade,…)
  • Le stationnement gênant des professionnels (engins, camionnettes,..) est fréquent. Quand on engage la conversation il est souvent revendiqué par le conducteur (« moi je travaille »…) comme si les piétons étaient des parasites.
  • Le déploiement d’une douzaine de gardes urbains par la Ville depuis 2019 semble sans effet sur le stationnement gênant.
  • le stationnement gênant encombre l’espace public de véhicules qui ne devraient pas s’y trouver, empêchant ainsi les usagers des mobilités douces, actives et non polluantes de s’épanouir dans leur environnement.  

… et une conclusion :

Les autorités font bien preuve de laxisme vis-à-vis du stationnement gênant à Créteil, et c’est inexcusable.

Publié dans Actualité | 6 commentaires

Balade Passerelles le 19 mars 2022 : 51 participants !

En partenariat avec Ville Hybride, une agence en innovation urbaine active en Ile de France, PTR94 a organisé une balade d’exploration urbaine qui avait pour thème les passerelles du Val de Marne. L’itinéraire avait bien intéressé les stagiaires de vélo école avec qui nous l’avions testé en mai 2021 . Il permet de découvrir une vingtaine d’ouvrages grands et petits qui permettent de franchir les cours d’eau, les voies rapides et les voies ferrées le long de la Marne et de la Seine notamment. C’est un parcours en boucle d’une trentaine de kilomètres très abordable car une grande partie se déroule sur des chemins de halage ou des pistes cyclables.

Grâce au réseau de Michael Silly , le patron de Ville Hybride, ce sont 51 cyclistes qui ont répondu à l’appel et s’élancent depuis Paris le samedi 19 mars. Parmi eux, trois encadrants de PTR 94 (Laurent sur son triporteur, Clément, Philippe) et deux anciennes stagiaires de vélo école qui osent pour la première fois rouler dans un peloton de cette importance. Bravo à elles !

Beaucoup de passerelles ont été construites à une période où les modes actifs – marche et vélo- étaient plus développés qu’aujourd’hui , mais elles reprennent du service aujourd’hui avec l’essor récent du vélo. Premier arrêt : l’énorme passerelle des cables sur la Seine entre Ivry et Charenton, avec ses tags et ses rampes.

La passerelle des cables entre Ivry et Charenton

En remontant à partir du confluent défilent les passerelles sur la Marne : la passerelle d’Alfortville dont l’état est dégradé mais que les élus locaux semblent heureusement prêts à réhabiliter; l’esthétique passerelle de l’Ecluse de Maisons Alfort qu’on ne peut pas emprunter à vélo à cause des marches; la passerelle de Charentonneau bien pratique; les passerelles du Halage et de la Pie entre St Maur et Créteil. Le long de la Marne on emprunte des chemins de halage que les cyclistes doivent partager avec les piétons – toujours prioritaires – et les employés de VNF. On longe aussi l’autoroute A4 en jetant un coup d’oeil aux passerelles piétonnes construites dans les années 1970, peu mises en valeur aujourd’hui. C’est dans ces parages que le vélo de Michael tombe en panne : pédale cassée ! Qu’à cela ne tienne, nous sommes près des quartiers de PTR94 et on lui prête un vélo de rechange en 5 minutes. Un peu plus loin à Créteil, le quartier des îles et ses petits ponts sur les bras de la Marne en surprennent plus d’un!

A Créteil, on quitte le quartier des iles par la rue du Moulin Berson,

Après un coup d’oeil au loin vers le port de Bonneuil depuis la passerelle de la Pie, un raide coteau nous fait quitter la vallée de la Marne pour le quartier du Montmesly, où l’urbanisation de Créteil a commencé dans les années 1960 quand il fallait accueillir de nombreux rapatriés d’Algérie. Descente aussi raide vers le Créteil moderne en traversant la passerelle Mataro, peu connue même des cristoliens. On longe le lac de Créteil près duquel on admire l’imposante passerelle de la Tégéval qui enjambe la voie rapide N406. Il faudrait aussi construire des passerelles comme celle-là sur la Seine qui en manque fort….

Le long du lac de Créteil, des prairies parsemées de pâquerettes

La transition avec le carrefour Pompadour, incontournable point de passage vers l’ouest, est brutale et en effraye plus d’un : le giratoire n’est qu’un gigantesque embouteillage, comment passer ? En mettant pied à terre aux passages piétons on se faufile discrètement entre les voitures immobilisées et deux minutes après, nous avons déjà tous franchi ce carrefour mythique avec une facilité déconcertante. Un peu plus loin, depuis la passerelle de Val Pompadour, on domine le gigantesque réseau de voies ferrées et la gare de triage de Villeneuve St Georges. Pas étonnant que les prochains points de passage ouverts aux cyclistes soient à plusieurs kilomètres de part et d’autre.

Au pont de Choisy le Roi, une piste cyclable confortable permet de traverser la Seine et c’est par la rive gauche que nous revenons vers Paris. On s’interrompt pour commenter la passerelle du gaz entre Alfortville et Vitry, qui est désaffectée et que les collectivités n’ont pas prévu de réhabiliter … ni de démolir. En empruntant l’EV3 le long du fleuve, les arrêts sont moins nombreux : il n’y a guère de passerelles sur la Seine, et la fatigue se fait sentir chez certains. Au pont du Port à l’Anlgais ceux de Nogent et de Créteil bifurquent pour rentrer directement chez eux, on s’échange adresses et documentation.

Un voeu pour conclure : que les collectivités et organismes (Etat, région, département, Territoires, Villes, VNF, SNCF, IDFM, Haropa) travaillent ensemble à entretenir et enrichir ce patrimoine nécessaire aux cyclistes !

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

La vélo-école cherche des bénévoles : venez partager le vélo !


Vous aimez le vélo, vous voudriez l’enseigner ? L’association recherche des bénévoles pour seconder nos formateurs et « mettre en selle » nos stagiaires, adultes et adolescents.

Depuis sa création, plus de 1000 personnes ont bénéficié de nos formations et gagné en mobilité dans le Val-de-Marne et au-delà. Et la fréquentation est en hausse !

Cet article de Actu.fr illustre bien les besoins des apprenants et le partage durant les stages : https://actu.fr/ile-de-france/creteil_94028/val-marne-cours-velo-adultes-creteil_31281048.html

Ça se passe à Créteil les samedis et dimanche matin, à 9h45 rue Gustave Eiffel, à l’entrée du parking public Eiffel, près du métro Créteil-L’Echat.

Contacts et plus d’info sur notre page dédiée.

Ici un groupe d’adultes en apprentissage sur le terrain du collège Clément Guyard.
Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

Balade au port aux cerises

Nous étions 8 par un temps maussade le 12 mars, mais sans pluie de toute la balade; nous avons longé la Seine en rive gauche  pour faire un tour dans le parc du Port aux cerises à Draveil, la Fosse Montalbot à Vigneux lac-montalbot puis l’étang des Mousseaux et l’étang Laveyssière , enfin pris une photo devant la Pierre à Mousseau, un menhir d’intérêt archéologique sur le chemin du retour.

Nous sommes passés ensuite rive droite par la passerelle d’Ablon qui n’est  pas vraiment pratique pour monter et y descendre avec les sacoches (gouttières étroites et mal positionnées) et retour à Créteil par le pont du Port à l’Anglais.

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

Une réponse du CD94 suite aux inquiétudes des cyclistes

Le 1er février nous avions adressé un message au CD94 pour relayer les inquiétudes de nos adhérents cyclistes , nombreux à nous alerter sur la dégradation des conditions de circulation à vélo. Voici la réponse obtenue :

==================================================================

Nous vous remercions pour ce message sur les conditions de circulation pour les cyclistes sur plusieurs voies départementales. Voici les réponses que nous sommes en mesure de vous apporter :

·         Concernant la RD7 au Kremlin Bicêtre, le défaut a bien été identifié. S’agissant d’un ouvrage municipal (chambre de vidéo surveillance) une mise en sécurité a été faite et la ville alertée. Une relance auprès de la ville sera faite d’ici la fin de semaine.

·         Concernant la RD161 entre l’hôpital Paul Brousse et l’angle de la rue Jean Jaurès à Villejuif : Des réparations ponctuelles ont été réalisées régulièrement ces dernières années. Il est prévu le remplacement de la canalisation de distribution d’eau potable du SEDIF programmé à partir de février 2023 pour une durée de 8 mois sur la section Jaurès / Verdun. A l’issue de cette intervention, nous porterons au budget 2023 des propositions de conservation sur ce tronçon.  

·         Toujours concernant la RD161, un état des lieux exhaustif portant sur la section Verdun / 4 chemins est déjà prévu dans le cadre de la surveillance de notre patrimoine ce mois-ci. A l’issue du diagnostic établi, nous effectuerons des réparations ciblées.

·         Concernant la RD148 : le pont du Port à l’Anglais est en zone 30, avec une signalisation horizontale dédiée au vélo (pictogrammes et chevrons ) indiquant un usage vélo dans la circulation générale. La configuration actuelle avec une emprise étroite du pont ne permet pas aujourd’hui de mieux faire. Aujourd’hui les 3 voies de circulation générale sont obligatoires pour la traversée de la Seine en cet endroit à fort trafic (17000 veh/j).

La RD148 est une voie effectivement étroite. Une première section est à l’étude sur Maisons-Alfort, entre la RD19 et la RD6. Le projet devrait pouvoir être présenté aux associations d’usagers avant l’été

·         Concernant la RD19 dans Créteil : l’aménagement cyclable est effectivement dégradé. Un projet est à l’étude sur une première section (avenue Brossolette), mais il n’a pas été encore finalisé avec la Ville.

·         Concernant l’aménagement du carrefour Pompadour :  Le Département porte toujours l’aménagement du carrefour Pompadour et poursuit ses échanges avec l’Etat (propriétaire du carrefour) pour réaliser l’aménagement. Dans ce cadre, la voie verte sera réaménagée. A noter cependant que nous rencontrons toujours des difficultés avec l’Etat dans l’aboutissement de ce projet, et donc sa mise en œuvre définitive.

·         Concernant la RD215 entre la limite de Créteil et le pont de Maisons Alfort son réaménagement est actuellement à l’étude, tant pour améliorer la circulation des piétons que pour réaménager le bord de Marne. Ce projet sera présenté dès que possibles aux associations de cyclistes.

·         Concernant la traversée de Boissy St Léger et la RN19 av du Général Leclerc : aujourd’hui, cette voie relève de la responsabilité de l’Etat, qui a toute la latitude pour y faire ce qu’il souhaite, y compris des aménagements cyclables provisoires.

En espérant avoir répondu à vos interrogations,

Bien cordialement,

cid:image002.gif@01D076A2.F5FA1050

Conseil départemental du Val-de-Marne
Hôtel du Département
94054 Créteil cedex

======================================================================

Conclusion :

Il est heureux que le CD94 s’engage à étudier plusieurs des points soulignés, en particulier à Maisons Alfort (D215 et D148) et à Villejuif (RD161). Pour ce qui est du pont du Port à l’Anglais, notre proposition de passerelle pour améliorer à la fois la sécurité des cyclistes et le transit des motorisés https://partagetarue94.wordpress.com/2020/11/07/pont-du-port-a-langlais-frequente-par-les-velos-mais-dangereux/ sur le pont existant reste lettre morte.

Il semble que la Ville de Créteil est responsable du retard dans le réaménagement de la D19 dans le secteur Brossolette . Il semble aussi que l’Etat est le principal responsable du report du projet d’anneau piétons-vélos du carrefour Pompadour et de l’absence d’aménagement cyclable de la traversée de Boissy St Léger sur la RN19 soulagée du transit. On peut regretter l’absence de réponse sur la D86 ( alors que des subventions de la Région seraient disponibles au titre du RER-V) mais il est vrai que l’opposition résolue des maires de Créteil et de St Maur à cette demande des cyclistes dissuade actuellement toute étude sérieuse par le CD94. L’émiettement des compétences encourage décidément l’inaction.

====================================================================

Le courrier que nous avions adressé début février était le suivant :

Bonjour,

Notre association enregistre de très nombreuses doléances au sujet des pistes cyclables dont la responsabilité incombe au département :
Mme Claire P (Villejuif):
« De nombreuses rues ou pistes sont en mauvais état, ce qui rend la circulation dangereuse.
Sur la D7 au Kremlin Bicêtre dans le sens banlieue/Paris, piste avec un trou autour d’une plaque d’égout en plein milieu et une limite piste/ trottoir avec une marche qui provoque les chutes quand on veut se remettre sur la piste qu’on ne peut pas prendre en travers (au droit du 123 ave de Fontainebleau). Signalé à la mairie, aucune réparation faite depuis octobre où j’ai chuté …. , .
Autre avenue préoccupante: la D161 entre l’hôpital Paul Brousse et l’angle de la rue Jean Jaurès à Villejuif. Des bosses obligent à circuler au milieu de la rue. Sur cette même rue dans l’autre sens, la descente depuis Villejuif jusqu’au carrefour des 4 chemins à Arcueil est très encombrée et pleine de trous et de bosses. Dangereuse en descente (trous) comme en montée (voie étroite).
Donc dès qu’on circule régulièrement et qu’on quitte les petites rues à circulation limitée ou les pistes plus sécurisées sur les grandes avenues, il faut être très prudent et souvent on prend des risques. »


Utilisateurs rencontrés à Créteil sur la D19 : « la piste cyclable de la D19 est dangereuse dans sa traversée de Créteil : itinéraires sinueux, circulation de voitures sur la piste utilisée comme accès au stationnement, très nombreux piétons sur la piste cyclable « 

Sur la D86 à Créteil ainsi que sur la D148 au pont du Port à l’Anglais, les cyclistes sont très nombreux à emprunter les trottoirs. Quand on leur demande pourquoi ils disent qu’ils ne sont pas en sécurité sur la chaussée où les véhicules motorisés les serrent de trop près. A Créteil ils déplorent l’ajournement de l’aménagement du carrefour Pompadour. La voie verte longeant la D86 entre la rue du Pasteur Valery Radot et le giratoire Pompadour est un vrai dépotoir avec de nombreux obstacles en travers.


A Maisons Alfort les cyclistes trouvent très dangereuse la circulation sur la D148 (avenue de la République) et se font souvent frôler de près par les camions et les bus sur la bande cyclable de la D215 entre la limite de Créteil et le pont de Maisons Alfort.

Dans la traversée de Boissy St Léger l’ancienne D19 est une 2×2 voies toujours dangereuse pour les cyclistes alors qu’il y aurait la place pour y tracer une piste cyclable provisoire à moindre coût.

Notre association attire une fois de plus l’attention du CD94 sur les dangers que courent les cyclistes et demande quel est le plan d’action du CD94 pour réaliser rapidement l’entretien et l’extension des aménagements cyclables qui peuvent protéger leurs déplacements.

================================================

Modifications apportées le 15 mars au paragraphe « Conclusions » : Il semble que la Ville de Créteil est responsable du retard dans le réaménagement de la D19… Il semble aussi que l’Etat est le principal responsable du report du projet d’anneau piétons-vélos du carrefour Pompadour….

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire